Accueil du site > la Haute Charme > Voyages > Ronda, berceau de la tauromachie

Ronda, berceau de la tauromachie

dimanche 27 novembre 2016, par D & M

"Ronda est bâtie sur un plateau dans un cirque de montagne ; le plateau est coupé par une gorge qui sépare les deux villes et il finit par une falaise abrupte qui surplombe la rivière et domine la plaine..." [1]

Ronda est le berceau de la tauromachie, sa "plaza de toros de la Real Maestranza" [2] est une des plus ancienne arène d’Espagne (1785).

Son "Puente Nuevo" [3], du haut de ses 98m, franchit une gorge de 160m et relie l’ancienne ville arabe et moyenâgeuse à la ville "moderne" : "Aussi loin que porte le regard, de tous côtés, la ville n’est qu’un décor de théâtre romantique" [4] .

Hemingway, Orson Welse,... cette ville d’Andalousie, au cœur des "villages blanc", avec ses demeures, ses places romantiques... a marqué de nombreux voyageurs et inspiré beaucoup d’auteurs.

Portfolio

Ronda Ronda - plaine du rio Guadelevin Ronda Ronda Ronda - Puente Nuevo Ronda - Puente Nuevo Ronda - Puente Nuevo Ronda - Plaza Maria Auxiliadora Ronda - Plaza Maria Auxiliadora Ronda Ronda - plaza de Toros de la Real Maestranza Ronda Ronda Ronda Ronda Ronda - Eglise de Santa María la Mayor Ronda - Eglise de Santa María la Mayor Ronda - Eglise de Santa María la Mayor Ronda - Eglise de Nuestra Señora de la Merced Ronda - Plaza Duquesa de Parcent Ronda Ronda Ronda Ronda Ronda Ronda Ronda - Hotel Parador

Notes

[1] Hemingway, Mort dans l’après-midi.

[2] les Arènes de Ronda

[3] Pont neuf - construit de 1751 à 1793

[4] Hemingway