Accueil du site > la Haute Charme > Voyages > Remonter le temps à Split

Remonter le temps à Split

mardi 25 juin 2013, par D & M

Après les Grecs, les Romains s’installèrent à Split. L’empereur Diocletien y construisit son palais et c’est tout d’abord au cœur [1], puis autour, de ce palais que la ville s’est développée.

En quittant le bord de mer et la célèbre promenade de la Riva, on entre dans la vieille ville par la porte de bronze. On pénètre directement dans les immenses soubassements du palais. Un escalier mène au péristyle entouré de colonnes. Protégé par un sphinx [2]... , l’ancien mausolée de l’empereur Dioclétien est devenu la cathédrale St Dujam. En face, au bout d’une étroite ruelle, le temple de Jupiter a été transformé en baptistère avec une imposante statue de St-Jean Baptiste.

Il faut se perdre dans les ruelles du palais, lever les yeux sur les détails laissés par 1700 ans d’architecture et, en sortant par la porte d’or, ne pas manquer de toucher l’orteil de Grégoire de Nin en faisant un vœu...

Retour vers la promenade du bord de mer en traversant le marché où, bibelots pour touristes et produits de contrefaçon côtoient les produits locaux. Direction, l’étonnante place de la République qui, avec ses terrasses de café, regarde vers le port et se donne un peu des airs de Venise...

Portfolio

Split Split - promenade de la Riva Split - promenade de la Riva Split - soubassements du palais de Doclétien Split - soubassements du palais de Doclétien Split - Péristyle Split - Péristyle Split - Péristyle Split - cathédrale St Dujam Split - cathédrale St Dujam Split - cathédrale St Dujam Split - porte d'argent Split - temple de Jupiter Split - temple de Jupiter Split - temple de Jupiter Split Split Split Split Split Split Split - orteil de Grégoire de Nin Split - Grégoire de Nin Split - Grégoire de Nin Split - sur le marché Split - place de la République Split - place de la République Split - promenade de la Riva Split - promenade de la Riva

Notes

[1] 2000 personnes habitent encore dans le palais

[2] et des soldats romains d’opérette