Accueil du site > les P’tits Doudous > Histoires pour P’tits Doudous > Dessine-moi un mouton !

les histoires du Petit Marcel

Dessine-moi un mouton !

Histoire pour les P’tits Doudous

samedi 23 février 2013, par D & M

JPEG - 50.2 ko
Dessine-moi un mouton !

Penché sur sa gauche, le P’tit Marcel ne voyait que des dunes de sable qui se perdaient jusqu’au plus loin que son regard pouvait porter. Pas la moindre trace de mouton au milieu de cette immensité… Cela lui semblait d’ailleurs un peu bizarre : comment un mouton aurait-il peut vivre avec tout ce sable ? Pas le moindre brin d’herbe à se mettre sous la dent. Et l’eau n’en parlons pas, il en voyait certes beaucoup en regardant à travers les hublots de droite du petit avion, mais elle était salée. En dessous de lui s’étalait l’Océan Atlantique…

Tout avait commencé au petit matin… Euh… non ! Plus précisément, la veille, en prenant le train pour aller à Paris. Et une nuit d’hôtel plus tard, puis un bout de trajet en RER, le P’tit Marcel était arrivé à l’aéroport au petit matin.

Installé dans l’avion qui, en bout de piste, s’apprêtait à le transporter jusqu’en Afrique, il pouvait, tout à loisir, admirer la fine silhouette du Concorde parmi les appareils qui attendaient leur tour pour décoller.

JPEG - 63.5 ko
Dessine-moi un mouton !

Un premier saut de puce pour le DC10 de la compagnie UTA jusqu’à Marseille et, après une courte escale, l’appareil reprend les airs : survol de Barcelone et traversée de l’Espagne, puis les côtes marocaines et Agadir. Le sol, "brun-brique" aride, en dessous de l’avion tranche avec l’océan bleu émeraude. Au loin l’Atlas marocain aux sommets couverts de neige.

L’appareil suit la ligne tracée par Antoine de Saint-Exupéry. Mythique ligne de l’Aéropostale aux escales aux noms évocateurs : Agadir, Cap Juby, Villa Cineros, Port Étienne,...

C’est à Port Étienne, maintenant Nouadhibou, que le P’tit Marcel doit changer d’avion et prendre un bimoteur à hélices.

Nouadhibou est situé à l’extrémité de la Péninsule du Cap Blanc où arrive l’un des plus grands trains du monde transportant le minerai de fer de la mine de Zouerate jusqu’au port minéralier.

Mais le P’tit Marcel n’a pas le temps de faire du tourisme. L’escale est courte. Les bagages sont déjà transférés dans l’avion d’Air Mauritanie qui fait la liaison avec Nouakchott. Le décollage se fait dans un bourdonnement d’hélices et les vibrations de tout l’appareil. Mais rapidement, une fois dans le ciel, le P’tit Marcel se laisse bercer par le ronronnement des moteurs et regarde défiler sous l’avion les dunes de sable… Rêvassant, il s’imagine, suite à une panne de moteur, perdu au milieu du désert, rencontrant le Petit Prince qui lui demande de lui dessiner un mouton...

JPEG - 52.4 ko
Dessine-moi un mouton !

Mais, pour l’instant, il n’est plus question de mouton !... Sous l’avion, ce n’est plus le désert qui défile, mais l’océan. Les dunes, qui étaient à gauche du bimoteur, se retrouvent à droite ! Un peu surpris par ce changement de décor, le P’tit Marcel s’en inquiète auprès du jeune mauritanien assis à coté de lui : "Il doit y avoir un problème, nous retournons à Nouadhibou, ce genre d’incident est courant ici…"

Perdu dans ses pensées, le P’tit Marcel n’avait pas remarqué que l’appareil avait fait demi-tour... Retour à Nouhadibou où tous les passagers descendent de l’avion. Pilotes et mécaniciens après avoir sorti les bagages de l’avion plongent dans les entrailles de l’appareil à la recherche de la panne. Après plus d’une heure d’attente tout le monde "réembarque" et l’avion repart sans explication sur l’incident…

JPEG - 103.2 ko
Dessine-moi un mouton !

Finalement, le vol se déroule sans encombre jusqu’à Nouakchott. Le P’tit Marcel n’a pas vu de mouton dans les dunes de sable, mais, un instant il a pensé se retrouver, comme le Petit Prince, en panne au milieu du désert.

2 Messages de forum