Accueil du site > les P’tits Doudous > Histoires pour P’tits Doudous > les Colonies de Vacances - épisode II

les histoires du Petit Marcel

les Colonies de Vacances - épisode II

au Milieu des Pins

jeudi 10 mars 2011, par D & M

Après la campagne vosgienne, la mer…

La mer… Le P’tit Marcel la découvrit pour la première fois un petit matin de juillet lorsque le bus, qui était parti de Nancy la veille au soir, arrivait enfin à la colonie après avoir traversé la France d’est en ouest.
La mer, ou plus exactement l’océan, était là, roulant ses vagues sur la longue plage qui bordait la forêt de pins. La colonie de vacances qui l’accueillait pour 4 semaines était blottie, dissimulée des regards de la route et de la plage, au milieu d’une magnifique forêt : terrain de jeux idéal mais également village clos qu’il ne quittera pas pendant tout le séjour.

La colonie de La Pierre-Attelée tenait son nom d’un menhir, haut de plus de 3 mètres. La légende raconte que des paysans voulurent l’arracher en y attelant des bœufs, sans résultat…

Mais avant les vacances, les choses sérieuses : douche, visite médicale et abandon des vêtements "civils" pour des tenues identiques, chacun portant les mêmes shorts et chemisettes, de couleur rouge, défraîchis par le temps…

Puis vint le temps des vacances :
Dans la forêt de pins maritimes et de chênes, les sous-bois étaient recouverts d’aiguilles où s’élançaient de grandes fougères. Les jeux étaient variés : construction de cabanes, fabrication de lances à l’aide de tiges de fougère, taille de bateaux dans des écorces de pin, jeux de piste,…

Sur la plage, outre les bains qui étaient très surveillés, les occupations ne manquaient pas : châteaux de sable, mise à l’eau de bateaux faits d’écorce, moulins à eau réalisés avec un bouchon et des coquilles de moule,… exploration des rochers du Pointeau, à la poursuite, sous les algues, de bigorneaux, de crevettes dans les trous d’eau et de crabes qui se dissimulaient sous les pierres.
Autre découverte : les langoustines, mais dans l’assiette du P’tit Marcel … pour la première fois, il mangeait ces grosses crevettes dont les plus grosses pinces étaient ensuite mises dans des fourmilières afin que les fourmis les "nettoient".

Le mois se passait ainsi entre jeux, insouciance de l’enfance, lettre envoyée à la famille dans des enveloppes aux adresses pré inscrites, visites médicales hebdomadaire afin de surveiller le poids…
Tout était programmé pour que le séjour dans la colonie se déroule au mieux, sans sortie hors du grillage de clôture du parc, isolés du reste du monde comme dans une bulle : même les cartes postales et les petits cadeaux souvenirs étaient disponibles dans le centre…

Ainsi chaque été, le P’tit Marcel prenait son grand bol d’air iodé au bord de l’océan…

P.-S.

Si vous avez manqué l’épisode I : les Colonies de Vacances dans les Vosges...

Portfolio

l'océan les pins les rochers du Pointeau les bains de mer la colonie de vacances